Newsletter : restons en contact

Pourquoi est-il délicat d’estimer soi-même son bien immobilier ?

Titre article

Pourquoi est-il délicat d’estimer soi-même son bien immobilier ?

Vendre
Publié le 14/11/2022

Avant de mettre votre maison ou votre appartement à la vente, vous devez bien entendu en déterminer le prix. Mais réaliser une estimation ne se fait pas au hasard. Il faut tenir compte de nombreux critères et surtout le prix doit être cohérent avec le marché immobilier. Estimer un bien soi-même peut s’avérer délicat et avoir des conséquences sur la vente de votre bien immobilier.  

Estimation locative sans agent ou notaire : est-ce vraiment une bonne idée ?

Il est certes tentant de se lancer dans la vente de son logement sans intermédiaire. Néanmoins, vous devez savoir que les ventes immobilières sont fortement encadrées par la loi. Aussi, les démarches administratives et les obligations des vendeurs sont de plus en plus strictes.
Mais si vous souhaitez quand même vous lancer dans l’aventure sans l’aide d’un professionnel, la première étape d’une vente est l’estimation de votre logement. Cette étape est primordiale puisqu’il s’agit de déterminer le prix « juste » de votre maison ou appartement. Ce que l’on appelle une estimation au prix juste, c’est un prix de vente en adéquation avec le marché immobilier sur votre secteur géographique.
Bien qu’une estimation immobilière ne soit pas une science exacte, elle repose sur plusieurs critères comme l’emplacement, l’état du logement, la proximité des commerces et des transports, la superficie, l’exposition, l’agencement, le diagnostic de performances énergétiques… Une estimation doit être faite de manière objective en cohérence avec le marché immobilier. Or, lorsque l’on souhaite estimer soi-même sa maison ou son appartement, l’objectivité laisse la place à l’affect. En effet, les erreurs des propriétaires qui estiment leur logement sans agent sont généralement les suivantes :

  • Surévaluer le bien laissant l’attachement à son logement prendre le dessus. Il ne verra que les qualités et non les défauts.
  • Prendre en compte dans l’estimation les divers travaux réalisés dans le logement.
  • Fixer un prix de vente en fonction de ses besoins futurs.
  • Chercher absolument à réaliser une plus-value.
En revanche, les acheteurs potentiels se renseignent sur le prix de l’immobilier. Ainsi, vous pouvez être certains qu’ils insisteront sur les défauts de votre logement et qu’ils se lanceront dans une féroce négociation.

Quels sont les risques d’estimer un bien soi-même ?

Le principal risque est tout simplement de ne pas vendre votre logement. En effet, les acheteurs se déplacent rarement pour un prix fixé au-delà du marché. D’ailleurs c’est un des indicateurs principaux qui doit vous alerter sur votre prix de vente. Si vous ne recevez pas d’appel, c’est que votre estimation est trop élevée !
De même, une maison ou un appartement qui reste trop longtemps à la vente perd de sa valeur. En surestimant votre bien, vous envoyez des signaux négatifs. Les acheteurs négocieront d’autant plus le prix de vente. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel de l’immobilier. En effet, en tant que vendeur, une estimation immobilière réalisée par un agent est généralement gratuite. Ainsi, vous pouvez compter sur l’expertise d’un professionnel qui connait parfaitement le marché et qui s’appuie sur des statistiques et données précises pour procéder à l’évaluation de votre bien. C’est le cas notamment du réseau Guy Hoquet présent sur tout le territoire. Un agent peut donc se déplacer chez vous gratuitement, ce qui vous garantit un prix juste et cohérent au regard du marché.
Résultat ? Vous maximisez vos chances de vendre dans les meilleurs délais !